NaNoWriMo

En novembre, j’écris un roman

Ouah, vlan ! La nana elle arrive, elle pose ses ovaires sur la table, comme ça, sans aucune prétention. Je sais ce que vous pensez : mais pour qui elle se prend ?! Dites-vous bien que c’est une question que je me pose moi-même, et qui n’a pas encore de réponse. Le 30 novembre à 23h59, nous serons à même de décider si je suis a) une grosse loseuse des familles, qui a eu les yeux plus gros que le ventre, ou b) une winneuse sans précédent, animée de la flamme de la victoire.

Pourquoi le 30 novembre ? Parce que cette année, mes braves gens, je participe au NaNoWriMo. (suite…)

assiettes-daal

Le daal : comfort-food chaleureux

Qui dit automne, dit nombre incalculables de billets de blog qui commenceront en parlant de cette saison, et dit aussi nourriture réconfortante, pas compliquée à mijoter, qu’on peut faire en grande quantité. Avant d’annoncer officiellement la période des soupes et autres veloutés ouverte, je me dois de vous parler d’un plat que je fais régulièrement quand : j’ai besoin d’amour, quand j’ai la flemme, quand je dois inviter des non-vegans et leur prouver qu’on ne bouffe pas que des cailloux, quand j’ai envie de riz, quand j’ai envie de piment, quand j’ai envie de faire la cuisine une fois en deux jours et de bouffer de délicieux restes… Vous l’aurez compris : toutes les occasions sont bonnes pour manger le plat dont je m’apprête à vous dévoiler la recette.

A la recherche du daal parfait

Recette qui n’a pas été, au demeurant, facile à mettre au point. Quand on m’avait parlé de daal, j’ai été tout de suite intriguée, parce que je n’avais jamais mangé de lentilles corail avant de devenir végétarienne. Me regardez pas comme ça, c’est plutôt courant comme maladie, la néophobie alimentaire de l’adulte qui pense que pâtes + steak + crème fraîche = repas équilibré. J’ai donc cherché des recettes. Et j’en ai testé. Beaucoup. A un point dans ma vie, je me suis même retrouvée à dire « mais en fait j’aime pas ça, les lentilles corail… », dépitée, mal-aimée. Je n’avais tout simplement pas réussi à trouver le parfait équilibre entre les lentilles, le crémeux, le pimenté, les épices… (et je n’avais pas encore remarqué que je n’aime pas, mais alors pas du tout la cardamome, ruinant ainsi de nombreuses plâtrées) (suite…)

méditation-photo-entete

Zen, soyons zen : méditationS

Comme je vous le disais dans mon billet précédent, la grisaille qui revient et le chauffage qu’on rallume à contrecœur annoncent l’automne et pour moi, aucune saison ne se prête mieux à la méditation que l’automne. Ces quelques mois de cocooning intense sont une très belle occasion de s’offrir des séances de tête-à-tête avec soi-même. Si j’ai beaucoup délaissé la méditation pendant l’été, survitaminée que j’étais, je sais que je vais bientôt me replonger dans cette pratique, qui m’apporte douceur et concentration.

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous quelques conseils pour commencer la méditation, parce que je sais que ce n’est pas forcément quelque chose qui parle à tout le monde au premier abord. On a souvent une idée un peu vague de ce qu’est « la méditation », avant de se lancer. Personnellement, je m’imaginais que ça signifiait « rester assis·e en position du lotus pendant des heures, un sourire béat aux lèvres, en marmonnant « ommmm », sans penser à rien ». Autant dire que j’étais mal barrée, parce que cette pratique précise de la méditation m’est tout bonnement impossible à réaliser. J’ai appris, au fil du temps et des rencontres inspirantes, qu’il y a autant de pratiques différentes de la méditation, que de personnes méditantes. (suite…)